Pépé et sa guitare

Pépé

Extrait(s)

Pépé – Mon avis

Photos

  • Pépé
  • Pépé

Vidéo

Liens

Biographie

Philippe Proulx, alias Pépé, voit le jour en 1978 à St-Basile de Portneuf, non loin de Québec. Dès son jeune âge, il baigne dans un univers musical avec un père mélomane, une mère musicienne (chant, piano et guitare) et un frère ainé amateur de rock viril. C’est d’ailleurs ce dernier qui le convainc à l’adolescence de troquer le piano classique pour la guitare. Au Cégep St-Laurent où il étudie la composition et la guitare classique, Pépé prend une décision capitale pour la suite de sa carrière : celle de réduire son nom à ses initiales! « C’est facile à retenir et ça vieillit bien ». Une belle épopée jalonnée de succès et de plaisir s’ensuit…

De 2002 à 2003, il se qualifie pour 4 concours et les remporte tous dont Cégeps en spectacle et Petite-Vallée, prix du public et du jury. Dans la même période, il produit son premier album, Pépé et sa guitare (2003), comportant 26 titres dont plusieurs restent des classiques. Quatre autres albums originaux Fakek’ choz (2005), 100% Bœuf (2007), Le véritable amour (2011) et Engagé! (2013) ainsi qu’un album de reprises Pépé goes français (2009) permettent au chanteur d’exposer toute l’étendue de ses talents de compositeur, d’interprète et d’arrangeur. Son carnet de route inclut aujourd’hui près de 1000 spectacles qui l’ont mené à de nombreuses reprises au Canada et en France, mais principalement aux quatre coins de la province, participant à la plupart des festivals majeurs.

Au printemps 2016, Pépé fait paraître son septième album chez Ste-4 musique. Réalisé par Marc Déry, Tout le monde veut jouer avec Pépé prend l’allure d’une soirée entre chums, où les thèmes de l’amour, de l’amitié, de la vie de famille comme celle de tournée sont abordés, à travers quelques anecdotes de brosse qui font sourire. C’est dans cet esprit de confrérie que Pépé invite plusieurs musiciens à se joindre à lui. L’album s’ouvre sur une collaboration avec Chafiik (Loco Locass) : la mordante Kek’Tattoos. On entend Alex Fecteau (Planet Smashers) au saxophone sur Mon avis et la guitare du prodigieux Steve Hill résonne sur Ta carapace, ajoutant une teinte de blues surprenante à cette chanson accrocheuse. Félix Soude, à qui on doit le texte déluré de Pas si pire que ça (une adaptation d’une chanson folklorique américaine), et François Gaudreault (contrebasse) participent également à l’album.

Avec un répertoire fort de sept albums, un millier de spectacles derrière le micro et une énergie scénique explosive, Pépé transpire la passion pour le plaisir des publics de partout. Proposant un univers de chansons parfois puériles, parfois profondes, mais surtout accrocheuses, Pépé transporte son auditoire à coup sûr!

Google+